Agence Diagadom Servon
Horaires
Lundi
09:00 - 19:00
Mardi
09:00 - 19:00
Mercredi
09:00 - 19:00
Jeudi
09:00 - 19:00
Vendredi
09:00 - 19:00
Samedi
09:00 - 19:00
Adresse

Diagadom Servon
3 Rue de la Roseraie
77170 Servon
France

En-tête de section
Le portrait du titulaire

Sous-titre

Serge Perrin, 57 ans, a connu plusieurs vies. De l’informatique au début des anneés 80, en passant par restaurateur, il se livre sur ce qui a été pour lui une délivrance: devenir titulaire d’une licence de marque Diagadom.

Texte

La découverte du diagnostic immobilier a été fortuite pour ce père de famille passionné de football. Agent commercial et responsable du pôle Paris-Ile-de-France au sein d’une entreprise de menuiserie, il décide de quitter le bateau à l’arrivée de nouveaux repreneurs : l’entente et l’humain n’y étaient pas. D’un ami diagnostiqueur immobilier, il décide de s'intéresser de plus près au métier. En 2018 il se lance dans la formation nécessaire pour tout agent, et se rend compte rapidement de la dimension particulièrement théorique de celle-ci. Pour Serge et à l’instar du sportif assidu, c’est le terrain qui prime.

Il contacte alors Diagadom qui organisait déjà des formations-terrains pour jeunes diagnostiqueurs diplômés. Il passe la quinzaine en suivant un schéma simple mais redoutablement efficace : une semaine d’observation en binôme avec un diagnostiqueur confirmé, la deuxième en action toujours de pair. Et c’est au cours de ce test grandeur nature, en échangeant et en partageant avec les autres confrères, que Serge prend conscience de la dimension humaine de Diagadom, le bien-être professionnel et l’entente cordiale aux premiers rangs. Sa rencontre avec les fondateurs M.Eren et M.Esen, n’a fait que confirmer son constat précédent : le bien-être des membres de Diagadom est bel et bien une priorité, et c’est ce qui l’intéresse le plus.

Texte

« Je faisais plus de 5000 kilomètres par mois ! C’était ma seule solution pour m’en sortir, pour gagner le minimum »

Devenu diagnostiqueur certifié, Serge commence sa nouvelle carrière par des missions de sous-traitance, en tant qu’indépendant d’abord. Ces notions de liberté et d’indépendance aident à déchiffrer ses multiples réincarnations professionnelles. Malheureusement, débutant et sans carnet d’adresse, la tâche s’avère rude. Rude mais formatrice.

Travaillant 6 jours sur 7, réalisant 5 à 6 diagnostics par jour, il court après le temps. « C’est en arrivant à Diagadom que je me suis rendu compte que 6 diagnostics par jour, c’était forcément des diagnostics mal réalisés » raconte Serge avec beaucoup d’humilité. Travailleur acharné, il continue : « J’ai énormément travaillé pendant cette période. Je faisais plus de 5000 kilomètres par mois ! C’était ma seule solution pour m’en sortir, pour gagner le minimum ». La sous-traitance est parfois périlleuse, et Serge s’en rend compte rapidement.

Comme pour près de la moitié de la planète, Serge est appelé à rester chez soi lors de la période de confinement de mars à mai 2020. Anticipant cette période difficile, il décide de rencontrer les amis-fondateurs : « Connaissant mon goût pour le travail passionné, c’est à cet instant, un peu particulier pour tout le monde, qu’ils m’ont proposé de devenir franchisé Diagadom. A la base, l’idée de franchise ne m’intéressait absolument pas : ma volonté d’indépendance était bien plus forte ».

Mais les arguments des dirigeants font mouche et Serge accepte la proposition. Il s’entend parfaitement avec les deux compères, et la création d’un centre de formation certifié pour diagnostiqueurs immobiliers, le Centre F, au sein même de la structure Diagadom, a été décisive. « Je connais leur manière de travailler, et leur niveau de technicité. C’est une aubaine de pouvoir repasser la certification (nb. 5 ans de validité) avec eux ».

Les actions marketing et la communication de la société sont aussi des atouts que Serge ne néglige pas. En tant qu’indépendant, la mission est bien plus complexe. Finalement, l’encadrement de la licence de marque Diagadom le rassure : « L’indépendance oui, mais dans un encadrement rassurant, c’est primordial. Tout seul, on a pas toutes les connaissances, et on se retrouve vite dans la difficulté ».

Sur un plan plus personnel, sa vie a résolument changé. Serge peut profiter de sa fin de semaine, deux jours en famille. « Je peux emmener mon fils au foot le samedi, le voir jouer... C’est très important pour moi ». Il diminue presque de moitié la livraison de diagnostics et de rapports au quotidien, sans perdre en chiffre d’affaires. « Pour simplifier les choses, je travaille deux fois moins, et je gagne deux fois plus. C’est très cliché, mais c’est ma réalité aujourd’hui ».

Pour M.Perrin, être franchisé Diagadom représente une « fierté ».
« Diagadom a une excellente image dans le secteur du diagnostic immobilier. Je suis fier de m’associer à cette qualité technique, à cette éthique, à cette relation avec le client. »

En bon conseiller, il encourage les diagnostiqueurs souhaitant tenter l’aventure de la franchise Diagadom, en prenant son expérience comme modèle :

« Si vous voulez garder votre indépendance, tout en profitant de conseils techniques et de solutions marketing adaptés, alors n’hésitez pas, foncez ! »

Suivez les dernières actualités

En-tête de section
Médias

Texte

Découvrez tous nos conseils au travers de contenus innovants et originaux.

En-tête de section
Espace presse

Texte

On parle de nous ! Découvrez ici toute l’actualité du groupe Diagadom.

En-tête de section
Actualités

Texte

Découvrez les conseils et dernières tendances du monde de l’immobilier